Un dernier colloque...

La semaine passée, chose bien excitante, j’ai vécu (1) le colloque final de mon groupe de recherche au nom interminable: la Chaire de recherche industrielle CRSNG en aménagement intégré des ressources de l’île d’Anticosti. En fait, « ma » chaire, c’est la 3e chaire suite d’une chaire fondée en 2001. C’est un grand accomplissement et j’ai envie de vous en parler un peu plus aujourd’hui sous forme de questions et réponses.

Pourquoi une chaire de recherche à Anticosti ?

Étonnamment, je n’ai jamais abordé dans ce blogue la situation particulière d’Anticosti (2). Rapidement, un chocolatier français a acheté l’île à la fin du 19e siècle (3). Pour en faire un paradis de la chasse, il a introduit plusieurs espèces d’animaux, dont le fameux cerf de Virginie. En l’absence de prédateurs pour les cerfs adultes et en présence d’une ressource alimentaire abondante, les populations de cerfs ont augmenté, augmenté, augmenté ! Tant et si bien que le broutement du cerf empêche maintenant la régénération naturelle de la forêt et notamment des sapins.

Hors de l’île, le sapin n’est pas une si bonne ressource pour les cerfs. Mais lorsqu’il n’y a plus rien d’autre, c’est tout de même mieux que des épinettes. Bref, si les forêts ne se régénèrent plus, il n’y aura plus de nourriture (en hiver) pour le cerf à long terme. Pour préserver les populations de cerf (parce qu’on aime la chasse), il a fallu penser à un aménagement intégré des ressources qui favoriserait la régénération des sapins. Un tel aménagement requière des connaissances scientifiques et voilà, la chaire de recherche est née ! Plus de détails à ce sujet sont disponibles sur le site web de la chaire.

C’est gros comment, la chaire ?

Au fil des ans, ce fut variable. Pour le cycle qui vient de se terminer, on parle de 13 chercheurs associés, provenant d’universités et de ministères provinciaux et fédéraux. Au total, 36 étudiants (maîtrise, doctorat, postdoctorats) auront effectué un projet au sein de la Chaire. C’est sans compter les nombreux assistants de terrain du Cégep et du baccalauréat (comme moi !).

 Moi en 2008 qui capture une souris

Moi en 2008 qui capture une souris

Quels sont les principaux accomplissements de la Chaire ?

Je vous invite à aller regarder les différentes capsules de vulgarisation que les étudiants de la 3e chaire ont préparées pour célébrer la fin. Celle du directeur de la chaire résume les différents cycles de la chaire. Nous avons mis beaucoup de travail pour vous expliquer rapidement et simplement nos projets… si vous aimez, n’hésitez pas à les partager !

Mais je crois que le plus grand accomplissement est la compréhension d’un système. Est-ce qu’on sait tout sur le cerf et son impact sur Anticosti ? Non, mais trois cycles ont permis de faire le tour des principaux points. Je suis particulièrement heureuse de pouvoir faire des liens entre ce que j’étudie et les projets actuels et antérieurs. C’est une chance que de pouvoir travailler dans un système connut pour aller plus loin dans l’interprétation de ses résultats !

(1) Vécu, parce que ça a été intense ! Et une bonne occasion d’améliorer mes capacités de réseautage.

(2) Ma prochaine idée de blogue ?

(3) Une histoire qui ne s’invente pas…