Pourquoi suis-je biologiste et comment intéresser vos enfants à la science

J’ai délibérément choisi un titre fallacieux cette semaine. En fait, je n’ai aucune idée de ce qui m’a porté à devenir biologiste. Je ne sais pas d’où vient mon intérêt pour la nature et la science. Je sais qu’au secondaire, je voulais devenir biologiste. Au Cégep? Toujours biologiste. Jusqu’au doctorat…en plus, je ne sais pas vraiment comment amener les enfants à s’intéresser à la science.

Bref, j’ai l’impression que mon parcours est moins rationnel que celui de plusieurs écologistes cool. Par contre, je crois qu’il y a quelque chose d’important à retenir de mon cheminement personnel. Une épiphanie ou un évènement marquant ne pas requis pour générer une passion chez un enfant ou un adolescent. Pour s’épanouir, la passion n’a peut-être besoin que de la liberté, celle de choisir ses intérêts, ses activités.

Pour choisir, il faut savoir ce qui s’offre à nous. Quelques idées, au cas où vous ayez un enfant à initier à la science cet été (1) :

  • Aquarium du Québec, si agréable, avec plein d’activités pour les enfants. Et des BÉBÉS MORSES!
  • La Société Provancher offre des activités intéressantes prochainement, notamment une séance de baguage d’oiseaux.
  • Les parcs gouvernementaux, comme Parcs Canada et les parcs du réseau SÉPAQ offre toujours des activités d’éducation et de sensibilisation.
  • Il existe des camps de jour centrés sur la science. Notamment les Petits Débrouillards (plusieurs camps à travers la province, dont un à l'Université Laval) et Science en folie, que je ne connais pas personnellement.

Une liste bien courte. Qu’avez-vous à y ajouter?

(1) Mon frère ne le sait pas, mais je vais clairement inciter ma nièce à devenir biologiste. C’est mon plan secret.