Tricot & Doctorat: même combat

Ça fait plus de 10 ans que je tricote et près de 6 ans que je suis une étudiante-chercheuse. Après toutes ces années, je peux vous affirmer en toute confiance que le doctorat, c’est comme tricoter. Vous désirez une preuve? Consultez le tableau ci-dessous, assemblé de manière ultrascientifique :

Je pensais particulièrement à ça hier, parce que j’avais une réunion de mon club de tricot (oui oui…) et parce que je viens d’apprendre que la méthode que j’utilisais a une faille. Bref, plus de trois mois de travail sur cette analyse viennent de tomber à la poubelle.

Alors, je puise dans mon expérience de tricoteuse pour voir les côtés positifs :

  • Mieux vaut trouver l’erreur tôt que tard : trouver une erreur dans le dos d’un gilet lorsqu’on est rendu à l’assembler avec le devant, c’est pire que la trouver en cours de tricotage!
  • Quand on est obligé de refaire une section, c’est souvent plus rapide et mieux fait. On a compris les gestes à effectuer et le tricot avance plus vite.
  • Tout le travail de réflexion accompli autour des actes eux-mêmes n’est pas à refaire. J’ai compris la méthode de tricot et je la conserverai pour mes projets à venir.
 Cartoon par Dyah Dyanita : https://dydyknits.wordpress.com/category/cartoons/

Cartoon par Dyah Dyanita : https://dydyknits.wordpress.com/category/cartoons/