Trucs rapides pour améliorer une présentation

Publié originalement le 26 novembre 2014

Cette session, j’ai une tâche d’auxiliaire d’enseignement plutôt sympathique. J’accompagne des étudiants du deuxième cycle dans leur travail de session et je les aide à préparer leur présentation orale (de type PowerPoint). Dans ce cours, chaque étudiant a une pratique individuelle d’une heure. Ils me présentent leur travail en 15 minutes et moi je donne mes commentaires, ce qui dure habituellement 45 minutes. Vous trouvez ça long? Effectivement, mais ce n’est même pas parce qu’ils sont mauvais, au contraire!

J’ai l’impression que la majorité des gens n’ont pas appris à présenter. Ils ne font qu’imiter ce qu’ils ont vu avant. Le problème, c’est que certaines pratiques très répandues qu’ils imitent sont mauvaises. Le positif, c’est qu’on peut rapidement améliorer une présentation. Voici les trucs que je donne le plus souvent :

  1. Ne dites jamais votre titre de présentation

Soit un présentateur se chargera de dire votre titre de la façon la plus ennuyante possible, soit vos auditeurs auront déjà eu le temps de le lire, sur un programme ou sur votre première diapositive. Vous perdez un temps précieux. Prenez plutôt un 15-30 secondes pour casser la glace. Dites-nous en quoi votre présentation a un intérêt pour nous :

« Aujourd’hui, je vous parle de comment une plante peut modifier la susceptibilité au broutement de sa voisine, ce qui peut avoir de fortes implications dans la conservation de certaines espèces végétales »
Réaction du public : Wow! Cette présentation va m’aider à protéger des espèces!

  1. Ne nous dites pas les choses, montrez-les-nous

Les diapositives ne sont pas un aide-mémoire pour vous rappeler quoi dire! Ce sont des aides visuelles pour aider vos auditeurs à comprendre. Je déteste personnellement les listes à point. Je n’ai pas envie de lire une présentation, j’ai envie que vous m’expliquiez. Si vous avez trop de texte, les gens vont vous lire et cesseront de vous écouter. Et ce n’est pas parce que tout le monde le fait que vous devez le faire!

Au lieu d’écrire « — Diminution des populations de caribous », insérez un graphique qui présente cette diminution.

  1. Schématisez votre pensée

C’est en fait un conseil similaire au précédent. Au lieu de dire les choses, démontrez explicitement le lien entre vos idées. N’ayez pas peur des photos ou des dessins, s’ils ont un sens. L’objectif est que votre public puisse comprendre rapidement vos idées. Si toute votre présentation peut se résumer en un schéma, super! Vous pourrez le ramener de temps à autre pour faire le lien entre les différents points que vous présentez.

Au lieu de :

Causes de la fragmentation forestière : 1. Routes 2. Coupes forestières 3. etc.

Faites plutôt:

Routes     Coupes forestières
↓                     ↓
Fragmentation

C’était donc une première série de trucs. Un jour, je vous en donnerai d’autres…parce qu’il y en a tellement! Pour conclure, j’aimerais signaler l’existence d’un excellent article de Nelson Thiffault et de Stephen Wyatt (1). Un article rapide et intéressant qui vous aidera à passer votre message.

(1) Thiffault, N. & S. Wyatt. 2006. L’art de ne pas présenter : 12 astuces pour  ne plus être invité. L’aubelle 150 : 18-20, accessible en ligne depuis http://bit.ly/1yYJoJj