Comment trouver un projet de recherche?

Publié originalement le 4 décembre 2014

Mise en contexte : je suis présidente du Chapitre Étudiant de la Wildlife Society de l’Université Laval. Notre association, qui réunit des étudiants intéressés par la gestion et conservation, a tenu un 5 à 7 la semaine passée (restez avec moi, c’est pertinent). Sous l’influence d’étudiants motivés et d’une belle pinte de bière, j’ai accepté de faire une formation pour les gens de premier cycle sur comment trouver une maitrise. Tant qu’à préparer une formation là-dessus, autant transformer le tout en billet de blogue!

Il faut que je l’avoue, je suis un peu mal à l’aise avec le titre de cette formation. Trouver un projet de recherche dépend énormément du domaine, du pays et c’est une expérience différente pour tout le monde. Je ne possède pas la vérité absolue et mes conseils seront particulièrement valables pour les gens qui recherchent une maitrise ou un doctorat au Québec en Biologie. Tout de même, tentons de dégager certains faits en regardant différents parcours suivis par de réels étudiants. Je ne les nommerai pas, mais sachez que je base mon texte sur l’expérience de plusieurs collègues et amis.

Dans mon cas, j’ai été assistante de terrain pour une chaire de recherche en 2008. Un des chercheurs de cette chaire est spécialisé en relation plante-herbivore, un sujet qui m’intéressait à cause de ce premier emploi. Je suis allée discuter avec lui de projets de maitrises possibles. Il avait un projet de prévu et j’ai été choisie. Bref, j’avais une expérience en recherche de base, on avait déjà été en contact et en plus, j’avais le potentiel pour recevoir une bourse. J’appelle cette façon de trouver un projet la voie dorée. C’est la voie facile que peuvent se permettre les étudiants « boursables ». Ces étudiants ont plus de choix et dans certains cas, ils peuvent même créer un projet avec un professeur. La vie est facile pour eux, mais ils peuvent tomber dans le piège d’accepter le premier projet qui passe, sans réfléchir à leur intérêt pour le sujet et à leur qualité de vie dans ce laboratoire.

Pour les étudiants qui sont dans la moyenne et qui n’ont pas nécessairement la possibilité d’obtenir une bourse, la voie classique consiste à lancer plusieurs courriels à des chercheurs dont le domaine les intéresse. À la suite d’entrevues avec ces chercheurs et selon la disponibilité de projets de recherche avec financement, ces étudiants trouveront probablement un projet. En biologie (1), un projet de recherche sans bourse est pratiquement impossible à réaliser. Vous ne pouvez travailler et faire une maitrise et un doctorat dans un temps raisonnable…à moins d’être hyperactif/épuisé.

Finalement, certains étudiants n’ont pas un dossier scolaire reluisant. Peu importe la raison, les bonnes notes n’étaient pas au rendez-vous et cela rebute plusieurs chercheurs. J’ai un profond respect pour les étudiants qui ont ce parcours. Leur voie vers un projet de recherche requiert beaucoup de volonté. Ils devront multiplier les expériences pertinentes en recherche (terrain, laboratoire), soigner leur réseau de contacts, contacter de multiples professeurs et les relancer fréquemment. Je connais plusieurs étudiants qui ont eu ce parcours et qui ont réussi à trouver une maitrise qui leur convient.

Terminons par quelques conseils généraux :

  • Cultivez les expériences en recherche : emploi de laboratoire, auxiliaire de terrain. Certaines universités offrent des cours d’initiation à la recherche. Vous pouvez aussi vous impliquer dans des organismes pertinents qui vous donneront une meilleure expérience dans votre domaine. Souvent, ces emplois rapportent moins d’argent, mais ils vous permettront peut-être d’avoir la carrière de vos rêves.
  • Créer votre réseau de contacts : parlez à des étudiants aux cycles supérieurs, faites du bénévolat dans des congrès pertinent, entrez en contact avec des chercheurs! Beaucoup de projets ne seront jamais affichés et le bouche-à-oreille peut vous aider.
  • Pourquoi voulez-vous faire une maitrise? Est-ce que la maitrise est réellement la seule façon d’obtenir l’emploi de vos rêves? Allez-vous être heureux dans ce milieu? Faites un peu de ménage dans vos objectifs avant de commencer le processus.

Il y a autant de parcours universitaires que d’étudiants et il me semble que c'est très encourageant !

« Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout… Les malchanceux sont ceux à qui tout arrive. »

— Eugène Labiche

(1) Je crois pouvoir étendre cette affirmation aux sciences pures et naturelles…